Les raisons de sa construction

L'Est varois connaissait une pénurie en eau surtout en été avec l'afflux des estivants après les congés payés de 1936.
L'eau a toujours été un problème crucial pour le département. Il fallait un aménagement hydraulique convenable car il allait déterminer son avenir. Déjà au temps des Romains, le besoin en eau potable avait provoqué la construction d'un aqueduc de 40 km de long permettant le transport de l'eau provenant des sources de la Sagniole près de Mons.

Photo de l'Aqueduc

Le ministère de l'agriculture accepta la création d'un barrage le 3 août 1950 en le subventionnant à 60%. Les 40% restant étant avancés sous la forme de prêt à 4% par le Crédit Agricole.
Le barrage fut construit au défilé de Malpasset en provençal" passage difficile", sur le Reyran.

Photo de Reyran

Le barrage doit assurer la maîtrise de eaux de la surface pour l'alimentation en eau domestique, de la région Est du Var. Le barrage doit ravitailler les villes de Saint-Raphaël à Saint-Tropez. Il doit permettre l'irrigation de 5.000 hectares de terres agricoles. En effet le Reyran coule à travers une vallée fertile qu'on a surnommé "la vallée rose" à cause de la couleur rose des fleurs de pêchers au printemps. Cette vallée est riche en limon, terre légère non calcaire. De plus un micro climat protège la vallée du vent frais.

Roses

La pêche "fréjusienne" était renommée internationalement. Avec sa cueillette précoce avec 15 jours d'avance, la pêche se retrouvait sur le marché fruitier de Londres. Le saison de la pêche commençait à la fin du mois de mai et se terminait à la mi-août. Les 55 producteurs récoltaient de 5 à 8 millions de pêches par saison.
A Fréjus on fabriquait les cageots et on s'occupait de l'expédition des fruits.
Les pêches avaient supplanté la vigne.

Réservoir

Le lac artificiel de 7 km de long et de 3.5 km de large était un réservoir apportant l'eau dans la lutte contre les incendies de forêts. Enfin le barrage permettait la régulation des débits du Reyran. Ce torrent est à sec durant les 3\4 de l'année. La saison des pluies se situe au printemps, une grande saison en automne connaît des « chavanes »: des déluges. Dans ce Reyran capricieux coulait 25 millions de m3/par an. Les besoins en étaient estimés à 22m3. En domptant le Reyran, l'homme devrait mettre un terme aux inondations et à la perte de l'eau précieuse. Le barrage de Malpasset fut achevé en 1954.

Actualités

Plan étudiants


Réussir son orientation

Sécurité des écoles


Le guide des parents


Nous contacter

Tél : 04 94 19 55 90

Fax : 04 94 19 58 51


Lycée Gallieni
142, rue Maréchal Lyautey
83600 FREJUS